DÉCLARATION LIMINAIRE DU BURKINA FASO A OCCASION DE LA PRÉSENTATION DU RAPPORT NATIONAL AU TITRE DU TROISIÈME CYCLE DE L’EXAMEN PÉRIODIQUE UNIVERSEL

Monsieur le Président,
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Représentants permanents,
Distingués délégués,
C’est à la fois un réel plaisir et un grand honneur pour le Burkina Faso de se soumettre, pour la troisième fois, à cet important mécanisme du Conseil des droits de l’homme qu’est l’Examen périodique universel.
Je voudrais saisir cette occasion solennelle pour féliciter Monsieur Vojislav ŠUC le Président pour son élection à la tête du Conseil des droits de l’homme, lui souhaiter plein succès à son mandat et lui assurer la pleine coopération de mon pays.
Qu’il me soit permis de présenter les compliments du Burkina Faso aux membres du Groupe de travail et, en particulier, à la troïka composée des distingués représentants de l’Espagne, de la République Togolaise et de la République Bolivarienne du Venezuela. Permettez-moi de leur exprimer la sincère gratitude de toute ma délégation pour leur disponibilité à nous accompagner dans le cadre de cet exercice.
Je voudrais également saluer les distingués représentants des gouvernements qui, par leur présence, traduisent leur attachement à la promotion et à la protection des droits humains dans mon pays.
La délégation que j’ai l’honneur de conduire est composée de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur représentant permanent du Burkina Faso auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, de membres de la Mission permanente et d’une équipe comprenant le Président de la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains de l’Assemblée nationale, des représentants de différents départements ministériels. Cette composition multisectorielle, je l’espère, facilitera nos échanges que je souhaite ouverts et fructueux. Lire La Suite

Pause de la 1ère pièrre du TGI et de la MAC de Pô

Tribunal de grande instance et Maison d’arrêt et de correction de Pô :

Les travaux officiellement lancés, « 2 milliards 600 millions de FCFA pour un délai d’un an »

Le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, Bessolé René BAGORO a posé officiellement dans la matinée du vendredi 30 mars 2018, la première pierre du Tribunal de grande instance et de la Maison d’arrêt et de correction de Pô. Tout comme la population mobilisée aux côtés du chef coutumier Pô pê, le gouvernement était mobilisé aux côtés du ministre BAGORO. En effet, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale, Pr Seyni OUEDRAOGO, le ministre des Sports et loisirs, Daouda AZOUPIOU et la Secrétaire d’Etat à l’Aménagement du territoire, Pauline ZOURE/KABORE ont assisté à la cérémonie. Lire Plus

Déontologie de la fonction publique

Le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique organise du 27 au 29 mars 2017 à Koudougou, la première session de l’atelier de formation sur la déontologie de la fonction publique au profit de chauffeurs, agents de bureau et de liaison, secrétaires et interprètes judiciaires.

Les travaux ont été ouverts par le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, Bessolé René BAGORO. Il avait à ses côtés le Directeur des ressources humaines, Mathieu W. COMPAORE et le Directeur des greffes, Adama MARE l’un des formateurs.
La formation est également assurée par Sibiri Eric KAM, juriste, Administrateur civil à la retraite. Lire Plus