JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX, EDITION 2018,

En ce jour 21 septembre 2018, à l’instar des autres Etats membres des Nations Unies, le Burkina Faso marque une halte pour interroger ses actions en faveur de la promotion d’un monde digne de l’humanité. En rappel, face à la montée progressive des conflits et de la violence à travers le monde, l’Assemblée Générale de l’ONU a, en 2001, adopté unanimement la résolution 55/252, instituant le 21 septembre comme Journée annuelle de non-violence et de cessez-le-feu. A cette occasion, les Nations unies invitent tous les pays et tous les peuples à respecter l’arrêt des hostilités et à commémorer cette Journée à travers des actions de sensibilisation du public sur les dangers de la violence et sur la nécessité pour la famille humaine de cultiver les valeurs de la paix, conformément à l’acte fondateur des Nations unies. Une telle journée offre donc l’occasion de réfléchir aux ravages inconcevables et au coût tant humain que social des conflits armés et autres crises qui fragilisent les piliers du développement durable. Lire la suite de la déclaration