DÉCLARATION LIMINAIRE DU BURKINA FASO A OCCASION DE LA PRÉSENTATION DU RAPPORT NATIONAL AU TITRE DU TROISIÈME CYCLE DE L’EXAMEN PÉRIODIQUE UNIVERSEL

Monsieur le Président, Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Représentants permanents, Distingués délégués, C’est à la fois un réel plaisir et un grand honneur pour le Burkina Faso de se soumettre, pour la troisième fois, à cet important mécanisme du Conseil des droits de l’homme qu’est l’Examen périodique universel. Je voudrais saisir cette occasion solennelle pour féliciter Monsieur Vojislav ŠUC le Président pour son élection à la tête du Conseil des droits de l’homme, lui souhaiter plein succès à son mandat et lui assurer la pleine coopération de mon pays. Qu’il me soit permis de présenter les compliments du Burkina Faso aux membres du Groupe de travail et, en particulier, à la troïka composée des distingués représentants de l’Espagne, de la République Togolaise et de la République Bolivarienne du Venezuela. Permettez-moi de leur exprimer la sincère gratitude de toute ma délégation pour leur disponibilité à nous accompagner dans le cadre de cet exercice. Je voudrais également saluer les distingués représentants des gouvernements qui, par leur présence, traduisent leur attachement à la promotion et à la protection des droits humains dans mon pays. La délégation que j’ai l’honneur de conduire est composée de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur représentant permanent du Burkina Faso auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, de membres de la Mission permanente et d’une équipe comprenant le Président de la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains de l’Assemblée nationale, des représentants de différents départements ministériels. Cette composition multisectorielle, je l’espère, facilitera nos échanges que je souhaite ouverts et fructueux. Lire La Suite

L’ambassadeur de France LAPEYRE DE CABANES chez le Garde des Sceaux René Bessolé BAGORO

Le Ministre de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique, garde des Sceaux a reçu ce mardi 6 février 2018 en audience, une délégation de l’Agence Française de Développement (AFD) conduite par l’ambassadeur de la France au Burkina Faso. Selon son excellence Xavier LAPEYRE DE CABANES, «cette délégation forte de 6 membres est venue échanger avec le garde des sceaux et ses collaborateurs sur la coopération en matière de bonne gouvernance et sur la politique d’aide à l’Etat de droit. Nous sommes également venus discuter sur les projets ultérieurs en termes de formation, d’appui et de prendre connaissance des nouvelles préoccupations pour un meilleur accompagnement du département ». Le ministre BAGORO quant à lui, a salué les efforts de la France aux côtés du pays des hommes intègres. Il a en outre souhaité voir la reconduction des appuis de la coopération car dit-il « nous sommes engagés dans un processus de réformes au cours duquel nous devons faire vite et bien » lire Plus

1er CASEM 2017 du MJDHPC – Les 30 et 31 mars 2017

DISCOURS D’OUVERTURE DU MINISTRE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE, GARDE DES SCEAUX Je vous souhaite la bienvenue à ce premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2017 de notre département. Comme vous le savez, les sessions du CASEM constituent des moments forts de tout département pour revisiter les actions entreprises et programmées en vue d’améliorer le pilotage. En ce sens, il représente le premier cadre de management et de gouvernance par excellence de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de l’action gouvernementale. C’est également l’occasion donnée à mon département, de mener une réflexion autour d’un thème d’actualité articulé ainsi qu’il suit « Réforme du secteur de la justice et des droits humains : Quelles contributions pour la mise en œuvre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES)». Lire Plus