Installation du nouveau DAF du Ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion

Nommé Directeur de l’administration des finances (DAF) du ministère de la Justice, des droits humains et de la Promotion civique (MJDHPC), en Conseil des ministres le 7 mars 2018, Souleimane KIENTEGA, Inspecteur du Trésor a été installé ce jeudi 22 mars 2018 dans ses fonctions par le Secrétaire général du MJDHPC, Théophile SAWADOGO. Il remplace Alain SANKARA, Administrateur des services financiers, nommé Chargé de missions au MJDHPC par le même Conseil des ministres, après 7 ans dans les fonctions de DAF. Le DAF sortant, Alain SANKARA a d’abord remercié le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, Bessolé René BAGORO pour l’avoir confirmé à ce poste à son arrivée à la tête du ministère et pour le travail accompli.« C’est une double reconnaissance, en ce sens que le ministre me permet d’être toujours à ses côtés au ministère comme Chargé de missions », a souligné Alain SANKARA au Secrétaire général, aux directeurs généraux et centraux, au personnel de la DAF et aux partenaires du ministère, présents dans la salle de réunion du MJDHPC pour la passation. Lire Plus

Atelier de validation du guide pédagogique pour l’éducation aux droits humains au primaire

Il s’est tenu ce mardi 6 février 2018 à Ouagadougou un atelier de validation du guide pédagogique sur l’éducation aux droits humains au primaire. Organisé par le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, cet atelier vise l’intégration du civisme et des droits humains en milieu scolaire. L’ouverture des travaux de l’atelier a été présidée par Bessolé René BAGORO, ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux. Pour le ministre BAGORO « la question de l’enseignement de droits humains et des valeurs de la citoyenneté responsable aux enfants dès leurs bas âges est aujourd’hui, plus que jamais, un enjeu dans la construction d’une société paisible et humaniste. C’est pourquoi, le gouvernement burkinabè en fait une priorité ». Lire Plus

Atelier de mise en place de suivi de la médiation pénale

L’ONG Terre des Hommes Lausane a organisé ce mardi 6 févier 2018 à Ouagadougou, un atelier de mise en place de suivi de la médiation pénale par les chefs traditionnels sous l’égide des procureurs près les tribunaux de grande instance. Cet atelier avait pour objectifs : – S’assurer du bon fonctionnement du projet ; – Suivre l’application des médiations pénales par les chefs coutumiers ; – Renforcer les compétences des chefs traditionnels sur la médiation pénale ; – Apporter un appui technique aux chefs coutumiers dans la réalisation des médiations pénales ; – Documenter les médiations pénales réalisées par les chefs traditionnels ; – Participer aux rencontres de concertation entre acteurs de la justice formelle et chefs traditionnels. Lire Plus

DÉCLARATION LIMINAIRE DU BURKINA FASO A OCCASION DE LA PRÉSENTATION DU RAPPORT NATIONAL AU TITRE DU TROISIÈME CYCLE DE L’EXAMEN PÉRIODIQUE UNIVERSEL

Monsieur le Président, Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Représentants permanents, Distingués délégués, C’est à la fois un réel plaisir et un grand honneur pour le Burkina Faso de se soumettre, pour la troisième fois, à cet important mécanisme du Conseil des droits de l’homme qu’est l’Examen périodique universel. Je voudrais saisir cette occasion solennelle pour féliciter Monsieur Vojislav ŠUC le Président pour son élection à la tête du Conseil des droits de l’homme, lui souhaiter plein succès à son mandat et lui assurer la pleine coopération de mon pays. Qu’il me soit permis de présenter les compliments du Burkina Faso aux membres du Groupe de travail et, en particulier, à la troïka composée des distingués représentants de l’Espagne, de la République Togolaise et de la République Bolivarienne du Venezuela. Permettez-moi de leur exprimer la sincère gratitude de toute ma délégation pour leur disponibilité à nous accompagner dans le cadre de cet exercice. Je voudrais également saluer les distingués représentants des gouvernements qui, par leur présence, traduisent leur attachement à la promotion et à la protection des droits humains dans mon pays. La délégation que j’ai l’honneur de conduire est composée de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur représentant permanent du Burkina Faso auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, de membres de la Mission permanente et d’une équipe comprenant le Président de la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains de l’Assemblée nationale, des représentants de différents départements ministériels. Cette composition multisectorielle, je l’espère, facilitera nos échanges que je souhaite ouverts et fructueux. Lire La Suite