Le Cabinet du Ministre comprend :

  • le Directeur de Cabinet ;
  • les Conseillers Techniques ;
  • l’Inspection Technique des services ;
  • la Cellule des Chargés de mission ;
  • le Secrétariat Permanent du Comité Interministériel des Droits Humains et du Droit International Humanitaire;
  • la Direction générale de la Garde de Sécurité pénitentiaire ;
  • le Secrétariat Particulier ;
  • le Protocole du Ministre ;
  • la Sécurité.

LE DIRECTEUR DE CABINET chargé de :

  • d’assurer la coordination des activités du Cabinet du Ministre ;
  • d’organiser l’emploi du temps du Ministre en collaboration avec le Secrétaire particulier ;
  • d’assister le Ministre dans la gestion des affaires réservées et confidentielles ;
  • d’assurer les contacts officiels avec les cabinets ministériels et les Institutions en relation avec le Secrétaire général ;
  • de l’assistance-conseil au Ministre ;
  • d’exécuter toutes autres tâches à lui confiées par le Ministre.

LES CONSEILLERS TECHNIQUES : au nombre de cinq (5) au maximum, ils assurent l’étude et la synthèse des dossiers qui leur sont confiés par le Ministre. Ils sont choisis en raison de leur compétence technique et nommés par décret pris en Conseil des ministres, sur proposition du Ministre. Ils dépendent directement du Ministre et sont placés hors hiérarchie administrative.

L’INSPECTION TECHNIQUE DES SERVICES qui veille à l’application de la politique du Ministère, assure le suivi conseil et le contrôle du fonctionnement des services ainsi que des projets et programmes. A ce titre, elle est chargée :

  • de veiller au fonctionnement régulier des juridictions, des établissements pénitentiaires, des services administratifs ainsi que des projets et programmes ;
  • de prodiguer aux magistrats, aux greffiers, aux personnels pénitentiaires et des droits humains des conseils et leur apporter toute l’assistance ;
  • de contrôler l’application des textes législatifs, règlementaires et des instructions administratives régissant le fonctionnement administratif, financier et comptable des services, projets et programmes ;
  • de contrôler la gestion administrative, technique et financière des services, projets programmes ;
  • de l’appui conseil pour l’élaboration et la mise en œuvre des programmes d’activités des services ainsi que des projets et programmes ;
  • d’étudier les réclamations des administrés et des usagers des services, projets et programmes de la Justice et des droits humains ;
  • de lutter contre la corruption au sein du Ministère ;
  • d’effectuer des missions particulières confiées par le Ministre ;
  • de proposer au Ministre les mesures tendant à améliorer le fonctionnement des juridictions, des établissements pénitentiaires et des services administratifs.

LA CELLULE DES CHARGES DE MISSION qui regroupe entre autres, des cadres du département ayant occupé de hautes fonctions politiques et / ou administratives et qui rejoignent leur département ministériel en fin de mission. Ils assurent l’étude et l’analyse des dossiers spécifiques qui requièrent une bonne connaissance de l’administration publique et qui leur sont confiés par le Ministre.

LE SECRÉTARIAT PERMANENT DU COMITE INTERMINISTÉRIEL DES DROITS HUMAINS ET DU DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE (SP/CIMDH)  qui assure le suivi des activités du Comité Interministériel des Droits Humains et du Droit International Humanitaire.

LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA GARDE DE SÉCURITÉ PÉNITENTIAIRE chargée d’administrer, de coordonner,  de gérer, de contrôler et de suivre l’ensemble des services pénitentiaires du Burkina Faso. Elle comprend :

  • le secrétariat du directeur général ;
  • la direction de la détention, de la sécurité et des opérations ;
  • la direction du personnel de la garde de sécurité pénitentiaire ;
  • la direction du matériel et du budget ;
  • la direction de la production pénitentiaire ;
  • les directions régionales.

LE SECRÉTARIAT  PARTICULIER dirigé par un Secrétaire particulier nommé par arrêté du Ministre. Il assure la réception et l’expédition du courrier confidentiel et réservé du Ministre.

 LE PROTOCOLE Le Protocole du Ministre est chargé, en relation avec le Protocole d’Etat, de l’organisation des audiences, des déplacements et des cérémonies officiels du Ministre.

LA SÉCURITÉ chargée d’assurer la sécurité du Ministre.