Le Syndicat national de la Garde de sécurité pénitentiaire (SYNAGSP) a été reçu en audience par le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Bessolé René Bagoro, cet après -midi du jeudi 7 mars 2019.

Selon le trésorier du syndicat, l’assistant GSP Rateba  Zongo le syndicat a remercié le Garde des sceaux pour « la promptitude » avec laquelle il a donné suite à leur demande d’audience.

« Au sortir de notre réunion du 1er mars 2019 avec le secrétaire général, un travail avait été  fait sur le dossier de reversements et soumis à l’appréciation des services techniques. Où en-est-on avec la suite à donner au traitement de ce dossier ? Pour faire taire les polémiques qui courent, nous venons à la source afin d’avoir l’information juste pour éclairer la lanterne de la base », a ajouté l’assistant Zongo.

En réponse à cette préoccupation, le ministre à fait le résumé suivant : « Le comité qui a travaillé sur le dossier de reversement des Gardes de sécurité pénitentiaire a transmis ses conclusions au MINEFID (ministère de l’Economie, des Finances et du Développement). Après analyse, le MINEFID  a relevé des insuffisances d’iniquités et a, par la même occasion apporté des suggestions d’amélioration pour donner plus de célérité au processus. Les techniciens du MINEFID nous ont notifié cela par lettre et demandé une rencontre de travail avec le comité et cette rencontre a eu lieu le 28 février dernier. Le comité a également fait des amendements et le dossier a été retransmis au MINEFID pour être transmis en Conseil des ministres ».

A la suite du ministre, le directeur des ressources humaines, Mathieu W. Compaoré et ses collaborateurs ont donné des explications techniques et claires, avec des exemples pour permettre aux visiteurs du jour de relayer la ‘’vraie information’’ à la base.

Le ministre Bagoro a promis « se battre pour l’aboutissement heureux de ce dossier ». Il a tout de même exhorté  le bureau à sensibiliser davantage les militants sur le fait qu’en matière de revendications, « nous devons évoluer étape par étape pour engranger des acquis ».

Outres les membres de la direction des ressources humaines, le ministre était assister par le secrétaire général du ministère, Théophile Sawadogo.

Karamogo DIABAGATE