Il s’est tenu ce mardi 6 février 2018 à Ouagadougou un atelier de validation du guide pédagogique sur l’éducation aux droits humains au primaire. Organisé par le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, cet atelier vise l’intégration du civisme et des droits humains en milieu scolaire. L’ouverture des travaux de l’atelier a été présidée par Bessolé René BAGORO, ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux. Pour le ministre BAGORO « la question de l’enseignement de droits humains et des valeurs de la citoyenneté responsable aux enfants dès leurs bas âges est aujourd’hui, plus que jamais, un enjeu dans la construction d’une société paisible et humaniste. C’est pourquoi, le gouvernement burkinabè en fait une priorité ».
Il a ajouté que : « la tenue de cet atelier est le résultat d’une série d’activités entrant dans le cadre de l’enseignement des droits humains et du civisme au primaire. En effet le guide pédagogique pour l’éducation aux droits humains et du civisme au primaire a été élaboré en 2008. Il a connu une exploitation au cours de l’année scolaire 2013-2014 dans six circonscriptions d’éducation de base du Kadiogo et du Houet. Les résultats du suivi de cette expérimentation consignés dans un rapport a fait l’objet d’un atelier de partage le 14 mai 2014 à Ouagadougou. En vue de prendre en compte toute les observations pour une meilleure prise en charge de l’enseignement des droits humains au primaire, le département des droits humains en collaboration avec le ministère de l’éducation nationale et appuyé par les partenaires techniques et financiers , a entrepris de procéder à la relecture du document de référence de l’éducation aux droits humains qu’est le guide pédagogique ».
Le ministre a réitéré le remerciement de son département aux autorités et aux techniciens du MENA pour leur franche collaboration sans oublier les partenaires techniques et financiers qui sont toujours aux côtés du gouvernement.