Le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique organise du 27 au 29 mars 2017 à Koudougou, la première session de l’atelier de formation sur la déontologie de la fonction publique au profit de chauffeurs, agents de bureau et de liaison, secrétaires et interprètes judiciaires. Les travaux ont été ouverts par le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, Bessolé René BAGORO. Il avait à ses côtés le Directeur des ressources humaines, Mathieu W. COMPAORE et le Directeur des greffes, Adama MARE l’un des formateurs. La formation est également assurée par Sibiri Eric KAM, juriste, Administrateur civil à la retraite. Le ministre a relevé toute la place qu’il accorde à chaque personnel du ministère. Dans son plan de formation, le département a tenu compte de tous les acteurs, afin de renforcer leur professionnalisme et partant la qualité des prestations du service public de la justice. « Dans ma vision, chaque maillon de la chaîne justice et droits humains est très important…», a-t-il indiqué avant de souligner que des formations spécifiques à chaque profil sont programmées pour chaque entité. Le Garde des Sceaux a encouragé les participants et les a invités à tirer profit de la formation afin d’améliorer leur rendement professionnel. Le Directeur des ressources humaines a précisé que la formation sera conduite en alliant théorie et pratique à travers des présentations et des mises en situation de travail réel. « La dynamique participative sera privilégiée pour permettre une interaction avec les participants et un partage d’expérience », a dit Mathieu W. COMPAORE. La deuxième session est prévue pour se tenir du 4 au 6 avril 2018 à Bobo-Dioulasso.