Le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, Bessolé René Bagoro a reçu dans la matinée de ce lundi 15 octobre 2018 à l’Immeuble du Faso, le nouveau bureau du Syndicat burkinabè des magistrats (SBM), conduit par son Secrétaire général, Moriba TRAORE. Le Garde des sceaux avait à ses côtés, son directeur de cabinet, Safériba Issa Fayama et le Secrétaire général du ministère, Théophile Sawadogo.

A l’issue de l’audience, le Secrétaire général du SBM a indiqué qu’il s’est agi d’abord de présenter le nouveau Conseil syndical mis en place lors de l’assemblée générale élective du 29 septembre 2018.

« Il nous a paru indiqué de demander audience avec le Ministre de tutelle pour le lui présenter. Il nous a fait l’honneur de nous l’accorder et c’est pour cette raison que nous avons fait le déplacement », a souligné Moriba Traoré.

« Nous en avons profité pour lui soumettre certaines préoccupations concernant notamment la disponibilité du décret portant renouvellement des membres du CSM, l’avant-projet de loi organique portant principes fondamentaux de la fonction publique, et enfin, la situation des auditeurs de justice », a-t-il ajouté.

Relativement au premier point, a confié le SG du SBM, « pendant qu’on était entrain d’échanger avec le Garde des sceaux, un de ses agents qui était allé au Secrétariat général du gouvernement a apporté le décret sur le CSM ( portant renouvellement des membres du Conseil supérieur de la magistrature) et il nous en a tenu informés ».

Sur les autres points, « les échanges ont été courtois, mais assez francs et directs et les éléments mis à notre disposition sont de nature à donner espoir ».

Bachirou NANA