Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) tient du 12 au 17 mai 2019 à Conakry en Guinée, la 31ème réunion plénière de la commission technique (CTP).

Une délégation du Burkina Faso constituée de représentants des ministères en charge de la Justice, des Finances, de la Sécurité et des Affaires étrangères participent à cette rencontre au cours de laquelle, le pays est évalué par ses pairs.

La réunion du CTP a pour objectifs de discuter entre pays membres, des menaces et défis liés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme (BC/FT) dans la sous-région, d’aborder des questions pertinentes qui nécessitent une approche concertée et harmonisée pour y faire face. Le Burkina Faso, tout comme le Cap-Vert et le Sénégal sont évalués sur le dispositif juridique et pratique mis en place pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Les évaluations mutuelles ont pour but d’évaluer la mise en œuvre et l’efficacité des lois, des réglementations ou autres mesures requises par les critères fondamentaux, de vérifier si toutes les mesures nécessaires ont été pleinement et convenablement mises en œuvre et que le système de LBC/FT est effectif et efficace. Les Etats membres du GIABA se soumettent à ce processus pour prévenir le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme comme le stipulent les articles 12 à 14 des Statuts révisés du GIABA. Enfin, le processus de l’évaluation mutuelle donne aussi des informations sur les progrès accomplis par un État membre pour s’acquitter de ses obligations au regard des recommandations du GAFI.

La plénière sera suivie le 18 mai, de la 20ème réunion du comité ministériel du GIABA (CMG). Il est prévu la participation du ministre de la Justice, Garde des sceaux, Bessolé René BAGORO. Le CMG est l’organe de décision et est constitué des trois Ministres de tutelle de chacun des Etats membres (Economie et/ou Finances, Sécurité et/ou Intérieur et Justice) du GIABA. Au cours de la rencontre de Conakry, le CMG examinera et adoptera, le rapport d’activités du directeur général du GIABA. Il sera également question de l’examen et l’approbation des Rapports du 2nd cycle de l’Evaluation Mutuelle du Burkina Faso, du Cap-Vert et du Sénégal, de l’examen et approbation du rapport de la 31ème CTP, etc.

Bachirou NANA