Monsieur Jean Emile SOMDA a été officiellement installé dans ses fonctions de premier président de la Cour des Comptes, ce mardi 6 juin 2017. C’était à l’issue d’une audience solennelle de prestation de serment en présence du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE.
Le premier président de la Cour des Comptes officiellement installé dans ses fonctions, ce matin du 6 juin 2017, est un magistrat qui a officié dans de hautes juridictions. La première qualité dont a fait montre Monsieur Jean Emile SOMDA, en tant que juge, a été l’impartialité selon le Bâtonnier de l’Ordre des avocats du Burkina Faso. Après avoir salué et félicité le premier président de la Cour des Comptes, Maître Mamadou SAVADOGO s’est réjoui des relations privilégiées qui existent entre le Barreau burkinabè et la Cour des Comptes.

Comme il a laissé ses traces dans les juridictions où il est passé durant sa longue carrière, le Bâtonnier a invité Monsieur Jean Emile SOMDA à marquer ses empreintes à la Cour des Comptes.
Le Président du Faso qui a participé à la cérémonie d’installation, a reconnu l’importance de la Cour des Comptes « pour la bonne gouvernance financière et pour permettre au gouvernement d’avoir les bonnes pratiques en matière de gestion des deniers publics ». Il a signalé que cela concerne à la fois le gouvernement, mais aussi les agents qui travaillent dans l’administration. Le chef de l’Etat a souhaité que la Cour des Comptes « applique la loi, fasse son travail conformément aux prescriptions qui lui ont été données ».
Il a également indiqué la place qu’il accorde à la bonne gouvernance et souhaité que l’Assemblée nationale et le gouvernement « utilisent la Cour des Comptes pour opérer un certain nombre de contrôles utiles à assurer la bonne gouvernance financière ».
Une série de photos de famille a été l’acte final de la cérémonie d’installation du premier président de la Cour des Comptes.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso